Logiciels ouverts : demeurer à l’affût de l’innovation

Biographie

Kate Stewart est directrice principale de la division des programmes stratégiques pour Linux Foundation. À ce titre, elle est responsable des programmes de développement relatifs à la conformité des logiciels ouverts et des logiciels enfouis. Assurer la conformité des logiciels ouverts est l’un des objectifs de la création du Software Package Data Exchange (SPDX). À cet égard, l’objectif du projet OpenChain est d’aider les entreprises à travailler avec les logiciels ouverts. Depuis que Mme Stewart a joint la Linux Foundation, elle a aussi lancé les projets Community Health Analytics Open Source Software (CHAOSS), Real-Time Linux et Zephyr.

Ayant à son actif trois décennies d’expérience dans l’industrie des logiciels, Kate Stewart a joué une variété de rôles et a agi comme développeuse au Canada, en Australie et aux États-Unis. Au cours des 20 dernières années, elle a dirigé des équipes de développement de logiciels aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Inde et en Chine. Elle a travaillé comme gestionnaire de la mise en production pour le système d’exploitation Ubuntu GNU/Linux, ainsi que comme responsable de la gestion de produits pour l’association internationale de logiciels ouverts Linaro.

Résumé

Au cours de la dernière décennie, les logiciels ouverts ont radicalement accru le rythme de l’innovation, alors que, dans un contexte d’éclosion des nouvelles technologies, l’externalisation ouverte contribue à l’élaboration d’un modèle moins coûteux et de meilleure qualité. L’infonuagique, l’apprentissage automatique, les registres distribués et le réseautage ne sont que quelques-uns des secteurs qui ont profité de façon spectaculaire de la collaboration des concurrents. Cette tendance étend sa progression à des segments de marché tels que l’Internet des objets, l’automobile, l’énergie et le cinéma. Par exemple, le développement du système d’exploitation Linux nous a appris qu’il était possible de fournir un cadre solide permettant aux entreprises, gouvernements et universités de collaborer plus efficacement. En suivant des lignes directrices simples, les logiciels ouverts peuvent être intégrés dans la chaîne d’approvisionnement et jeter, à l’intention de la prochaine génération, les bases d’une meilleure collaboration afin d’optimiser l’innovation.

Informations


13 novembre 2018 - 200A - De 11:00 à 12:00

Conférenciers

Kate Stewart

Fondation Linux